André Paradis

 André Paradis est le né le 22 août 1939 à Sivry-Courtey en Seine et Marne près de Melun.
Il suit ses classes à Paris puis il entre à la Sorbonne pour y effectuer des études supérieures de Lettre (Anglais).
Après sa licence et sa maîtrise, il enseigne pendant deux ans, en qualité de Maître auxiliaire dans la capitale.
Marié à une Guyanaise, il rejoint la Guyane en 1966 où il enseigne au Lycée Félix Eboué (aujourd'hui le collège Nonnon) de Cayenne.
Professeur agrégé, il a terminé sa carrière professionnelle à l'Université des Antilles et de la Guyane.

Plongé dans le vie guyanaise, il a milité dans les organisations d'extrême gauche et écrit de 1969 à 1975 dans " La Jeune Garde", le journal de Félix Bade sous le nom de Pierre-André Murtil. Il fait paraître à cette époque deux ouvrages :

  • " Indépendance pour la Guyane" et
  • " Tiers Mort"
Depuis 1986, il anime à la Radio (RFO-Guyane) une émission " La Plume à l'Oreille " qui, hebdomadaire à ses débuts est diffusée quotidiennement actuellement.
André Paradis a fait paraître aux Editions Ibis Rouge :
  • Marronnages
  • L'année du fromager
  • Le Soleil du fleuve
  • Roll Play
  • Des hommes libres
Il a également préfacé et aidé à la rédaction d'un recueil de nouvelles intitulé " C'est Class" ", écrit par des élèves du collège de Kourou II.

Le dernier livre d'André Paradis, Des hommes libres, paru également aux Editions Ibis Rouge
Thibault vient d'être reçu à un concours de la fonction publique, il choisit la rue Oudinot comme affectation. Il accompagne cette nouvelle, qu'il annonce à son père, libraire du 15e arrondissement de Paris, des résultats d'une analyse qui prouve sa filiation. Pourquoi une telle démarche?
Ce roman, dont le récit se construit sur trois siècles nous entraîne dans les méandres de la génétique et d'une histoire délibérement dissimulée.
Pour ce dernier roman, André PARADIS, vient de recevoir le Prix Carbet des Lycéens 2005-2006.
Le soleil du fleuve d’André Paradis publié en 2002 chez Ibis Rouge Editions avait reçu le Prix Carbet des lycéens le 28 janvier 2003.